L’herbe serait-elle plus verte ailleurs ?

Lire l’article sans distraction

C’est avec beaucoup d’émotion que commença le premier ciné nomade de l’année 2013 intitulé « Immigration clandestine ». Ces émotions furent exprimées à travers une vidéo de témoignage de « harraga » vivant à l’étranger ou de personnes ayant tenté la « harga » sans y arriver, réalisée par des membres de l’association Les Nomades Algériens.
Une deuxième projection montrant le documentaire intitulé « harguin » réalisé par le club « Bejaia doc » de l’association Espoir et Mémoire, laissa le public bouche-bée face à ce fléau ; fléau qui incite les jeunes à fuir leur pays à la recherche d’une vie meilleure. Une vie où le respect et la justice font vivre.
Le public, touché par ce drame qui laisse notre Algérie orpheline de ses enfants, laissa apparaître sa désolation et son amertume vis-à-vis de ce problème de société. Ce qui l’amena à proposer quelques solutions pour arrêter cette fuite des jeunes vers d’autres pays ; autres pays qui en réalité n’ont rien de plus que le leur, sauf peut être plus de valeurs humaines ?

IMG_2931

Souad