Allier tourisme et Covid-19

Lire l’article sans distraction

Enthousiaste du succès qu’a eu le premier webinaire, Les Nomades Algériens reviennent  avec une deuxième session pour parler du nouveau contexte de tourisme domestique dessiné par la Covid-19.

Le tourisme en Algérie, souffre des effets néfastes de la crise du virus. D’ailleurs, le tourisme est sans doute le secteur le plus touché par la pandémie. La fermeture des frontière,  le climat de peur et d’incertitudes ont découragé  plus d’un à voyager et à se rendre dans des lieux peuplés.

Après quelques mois de consternation suite à la propagation du nouveau virus SARS-CoV2 qui nous  a frappé de plein fouet, changé nos comportements  et qui nous a contraint à revoir nos habitudes, est revenue,  un semblant de retour à la vie normal !

L’allégement des mesures sécuritaire et l’ouverture graduelle des lieux publics, s’est accompagnée d’un afflue des algériens à la plage et lieux de loisir, étouffés par plusieurs  mois de confinement.

Dans ce sillage, un deuxième webinaire a été lancé ce samedi 5 septembre par   l’association Les Nomades Algériens pour aborder la problématique d’allier le tourisme et la Covid-19 .

Koucila Mohouast, Manager et Consultant à l’Auberge Thaïs, qui a accepté d’intervenir lors de ce deuxième webinaire nous confit :  «Apres l’Aid, nous avons commencé timidement avec des formations, comment communiquer à nos clients, les nouvelles closes, les modalités de réservation, interdictions d’accès à la piscine, plage, animations… et depuis ils suivent la même feuille de route

Paysage des hauteurs de bejaia : Cap Carbon – Bejaia | Crédit photo: Les Nomades Algériens

L’auberge Thais, station balnéaire spécialisée dans le tourisme à Bejaia a fait un réel travail en amont  pour se préparer à la  réouverture de leur porte.

L’auberge, qui devait  s’adapter au nouveau contexte sanitaire a revue sa stratégie pour relancer l’activité tout en respectant les mesures sécuritaires, et cela en  instaurant un nouveau protocole de gestion du séjour des hôtes depuis la réservation, jusqu’à leurs départs !

C’est dans cet optique  que l’auberge a élaboré un plan de communication pour préparer au mieux sa clientèles.

Mme Meriem Zerhouni, qui a accepté de réitérer  son intervention,  a partagé avec nous les mesures sanitaire  qu’on été prise par le voyagiste, «L’ONAT a mis en place un protocole : prise de température, bain aseptisant, gel hydro-alcoolique, distanciation,  capacité des bus est utilisée à 50 % uniquement. ».

Ils font, notamment,  appel à des entreprises de désinfection pour leurs structure d’hébergement (Igli, Djant et bientôt Taghit) ainsi que pour leurs sou traitants.

La montagne verte : Hamam Warka – El Naama | Crédit photo les Nomades Algériens

L’ONAT est le  tour opérateur national,  son principale mission est de développer le tourisme interne et réceptif, la promotion de la destination Algérie à travers leurs réseaux de 35 agences.

Bien que contraignante pour l’établissement hôte  ainsi que pour  les visiteurs, toutes ces nouvelles  mesures  ont été  bien accueillies. Mme Zerhouni nous assure que peu de personnes, récalcitrantes, se refusent de les appliquer.

C’est dans cet état d’esprit et avec rigueur que l’ONAT prépare la saison saharienne qui constitue une sécurité pour le client mais aussi pour tout le personnel.

M. Kouceila estime qu’avec 40%  de leurs capacité ; les hôtels peuvent amortir les charges, il  invite par la même occasion les établissements touristique à  retrousser les manches : « le plus important pour le future est de communiquer et de sensibiliser, car au lieu d’attendre qu’on trouve un vaccin, il faudra trouver une stratégie »

Un organisateur et ses clients impatients de dépoussiérer leurs sacs de couchage !

Narimene Bensaid,  co-fondatrice du gourpe Trekking and Adventures in Algeria et qui tendent à inciter les Algériens à visiter l’Algérie à petits prix, et malgré la levé du confinement, n’ont pas pu reprendre leur activité.

En effet, la  principale activité du  club est le bivouac,  mais les autorisations pour le transport ne sont pas encore délivrées, et le club, refusant de travailler dans l’illégalité, préfère donner l’exemple, et repousser la reprise.

cependant, en attendant la reprise, le club élabore de nouveau support de communication en intégrant les nouvelles données qui découlent de la pandémie.

« Le contact est réduit, mais l’hospitalité est toujours de mise ».

L’auberge Thaïs a également instauré des méthodes pour éviter les contaminations, tel qu’un QR code pour télécharger les menus.

En effet, le QR  « Quick response » code permet d’avoir un menu sans contact, le code une fois scanné avec un Smartphone permet d’accéder à une page internet prédéfinie, cela évite que les menus ne soient manipulés par un grand nombre de personnes et limite par conséquent  la contamination.

Les participants ont beaucoup interagi sur cette méthode innovatrice en Algérie, et devant la question si ce système est difficile  à implémenter et à généraliser à d’autres structures , M. Kouciela a répondu que c’est très aisé et qu’il se proposait d’accompagner les personne désirant s’en doter. 

Il est intéressant de constater, comment des outils numérique, qui reconnaissons le,  peu exploités en Algérie, peuvent être mis au service du tourisme. En effet,  la protection de la santé public peut,  espérons le,  garantir un pas en avant dans la modernisation du tourisme,  et nous permettra de développer le tourisme en Algérie et le à le repenser !

Recommandation du médecin

Nous avons eu le plaisir de recevoir, Imene HADJI, jeune docteure en médecine, et passionnée de voyage et d’aventure  qui nous a rappelé les bons comportement à avoir lors qu’on fait du tourisme  : 

  • Respect des gestes barrière
  • Respect de la distanciation surtout dans les transports en commun lors des voyages
  • Désinfecter ses affaires personnelles  
  • Porter son masque correctement dans les lieux peuplés 
  • Pousser les portes avec ses pieds ou ses coudes 
  • Éviter de se toucher le visage  
  • Aérer les chambres d’hébergement  
  • Tousser et éternuer dans son coude!!
  • Respecter l’instruction des lieux d’hébergement mise en vigueur !

Nous vous donnons  RDV samedi prochain à 18h, pour continuer dans cette lancé et aborder le thème « Tourisme en Algérie : Pourquoi investir ? »

Amina Hadji

Nomade