A la découverte du Fort Santiago

Lire l’article sans distraction

Sous un soleil radieux, les nomades algériens en collaboration avec l’OGEBC « L’office de Gestion et d’Exploitation des Biens Culturels » ont eu le plaisir de faire découvrir aux amoureux du patrimoine un petit bijou qui nous reste de l’époque espagnole. Un rassemblement a eu lieu à la place premier novembre qui s’est suivi d’une marche jusqu’à l’esplanade du palais du Bey où le groupe a été divisé en trois unités comportant des guides et des agents de protection.
Et voilà ! Que l’expédition commence…
En empruntant la porte de Canastel, les visiteurs ont pu admirer les ruelles chargées d’histoire de Sidi El Houari pour continuer ensuite sur une montée qui n’a découragé ni femmes ni enfants pour enfin arriver au tant attendu fort de SANTIAGO qui va bientôt subir une opération de réaménagement et pourquoi pas de rénovation pour qu’il puisse enfin briller de tout son éclat.
La balade a continué quelques kilomètres plus haut pour accéder à une grotte qui conduisait, autrefois, à Mers el-Kébir. Après ces riches découvertes, les plus courageux des randonneurs, ne voulant faire plus qu’un avec la nature et avide d’air frais, ont décidé de prolonger l’aventure, après avoir pris des forces, l’excursion a repris sur le même rythme et en gardant l’ambiance bon enfant qui régnait au sein du groupe, jusqu’à atteindre le sommet de la colline où se trouve le fort « tabbana » et  où les randonneurs ont pu se divertir avec quelques jeux et apprécier, sous l’ombre des arbres, une vue à couper le souffle du tout Oran.

Ayoub Hassani

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.